Ne lisez pas trop fort S.V.P

Aujourd’hui, on va parler d’un truc que probablement tout le monde a expérimenté au moins une fois dans sa vie.
L’expérience de ces jours particuliers, où dès le décollement des paupières, la lumière du soleil est particulièrement douloureuse. Ces matins désagréables où lorsqu’on se réveille l’haleine parfumée et l’oeil vitreux, une flaque de bave nous dit “coucou” sur le matelas. Ce moment où on se jette sous la couette dans un élan de honte en essayant d’oublier ce qui s’est passé la veille. Cette sensation d’inutilité irrécupérable que, personnellement je n’ai encore jamais ressentie:

 Les lendemains de soirées.

Alors quand ça arrive et qu’ on est seul, on souffre…

jevaismourir

Et quand on est en coloc, on souffre, mais au moins on est ensemble et on a tous la même coupe de cheveux.       (A part Sacha parce que ces cheveux sont trop longs pour tenir debout)

onvamourir

Ce qui est bien aussi, c’est qu’on peut partager nos angoisses, et il y’en a toujours un pour soutenir l’autre.

carodismoi soirée v2

Bon, ben je vais aller faire une sieste.

2 thoughts on “Ne lisez pas trop fort S.V.P

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s